samedi 31 janvier 2009

"Entropa" ou l'UE vue par David Cerny

David Cerny, artiste tchèque qui a fait de la provocation un art de vivre, pose devant Entropa, oeuvre inaugurée à l'occasion de la présidence tchèque de l'UE et qui provoqua un scandale à Bruxelles.

Lorsque le gouvernement de la République Tchèque fit appel à David Cerny pour créer une œuvre célébrant l'Union européenne à l'occasion des premiers jours de la présidence tchèque au Conseil européen, il ne s'attendait sans doute pas à un tel "succès".

Les Tchèques ont choisi comme slogan de leur présidence "L'Europe sans barrière" et c'est pour faire tomber la barrière des préjugés et des stéréotypes entre pays européens qu'ils ont demandé à David Cerny, très célèbre dans son pays pour son goût de la provocation (son premier grand "coup", en 1991, est d'avoir peint en rose le char soviétique qui symbolisait la libération de Prague par l'Armée Rouge, ce qui provoqua la colère de Moscou et valu quelques mois de prison à l'artiste), de réunir 27 artistes des 27 pays de l'UE pour que chacun représente son pays à l'image du préjugés dont il est victime. Cerny devait réunir ces oeuvres dans une sorte de grand puzzle, symbole de la diversité et de l'unité de l'Union européenne qui a pour devise, rappelons-le, "Unie dans la diversité"...

Le tank n°23 peint en rose par Cerny, en pleine Révolution de velours, 1991

La série "kits" (ici l'artiste, mais sont également disponibles Jésus, Eve ou la rock star) réalisée en 1995, a sans doute servi de modèle à Entropa.

En fait, les 27 artistes, présentés de manière très officielle dans une brochure distribuée à Bruxelles (voir ci-dessous pour y accèder), n'existent pas; tous les pays ont été représentés de façon caricaturale par un même et seul homme: David Cerny. Même le gouvernement tchèque a été victime de cette "imposture", choissisant toutefois de maintenir l'oeuvre en signe d'autodérision (voir ce court article de Libération)!

Si l'exposition d'une oeuvre d'art dans le hall du bâtiment du Conseil européen, pour célébrer chaque nouvelle présidence, est une tradition, jamais celle-ci n'avait suscité une si vive polémique! Certains Etats furent en effet choqués de la façon dont leur pays était représenté, ce fût notamment le cas de la Bulgarie, transformée en toilettes à la turque géante (!) et dont le gouvernement exigea le retrait. D'autres, pourtant peu épargnés par la caricatures (autoroutes allemandes en forme de croix gammée, une Espagne recouverte de béton, un Luxembourg "à vendre", ou une Grande-Bretagne carrément absente) ont préféré "laissez dire", sans doute pour ne pas rendre la présidence tchèque plus difficile qu'elle ne s'annonçait. La République Tchèque n'est d'ailleurs pas épargnée par la critique de David Cerny: un écran lumineux diffuse les "plus belles" citations du président Vaclav Klaus dont celle-ci «le réchauffement de la planète est un mythe. Je pense que tous les gens et tous les scientifiques sérieux le disent»...pas vraiment dans l'air du temps! Cerny et son collectif, dont l'imposture fut découverte deux jours avant l'inauguration, avaient réussi leur coup:, provoquer, sans doute au-delà même de leurs espérances: "Nous nous attendions à ce que cela soit pris comme une blague", a-t-il fait valoir. C'est "un projet artistique, pas une déclaration politique. Dès le départ, l'intention était que ce soit un canular, une mystification" pour "alimenter une discussion", a expliqué Tomas Pospiszyl, un membre du collectif.

Pour mieux vous rendre compte, voici une vidéo qui s'arrête sur chacun des pays représentés:



Avez-vous reconnu tous les pays membres de l'UE? Si vous avez besoin d'aide jetez un oeil sur cet article de Wikipédia consacré à Entropa.

Aujourd'hui, l'oeuvre continue de faire débat, notamment autour de la question des liens qui pourraient unir "humour", "art" et "politique". Et s'il faut reconnaitre que le bon goût n'est pas toujours de mise (c'est une caractéristique que l'on retrouve dans l'oeuvre de Cerny) on peut toutefois s'interroger sur les rapports entre membres de l'UE à la vue des réactions peut-être excessives qu'ont suscité ce qui est avant tout une vaste blague (la Bulgarie a obtenu, en plus des excuses de l'artiste et de la présidence tchèque, que le module la représentant soit recouvert d'un voile noir).

Et vous qu'en pensez-vous? (j'attends vos commentaires)

Liens pour en savoir plus sur David Cerny et Entropa:

1 commentaire:

GROUPE5 a dit…

Bonjour monsieur Raingeard! Je suis sur votre blog pendant votre cours d'ECJS, je suis très mechant hahaha

LE DECLIN DU MADE IN FRANCE!